Gare du Nord : La grande mue à petits pas ( Le Parisien)

4760595_7b255116-f71f-11e4-a791-001517810e22-1_900x562_autocropTrop exiguë, réputée mal famée et peu fonctionnelle, la gare du Nord (Xe), la plus grande d’Europe, veut offrir un nouveau visage. Profitant de l’inauguration du nouveau poste de police, le 22 avril, le président de la SNCF, Guillaume Pepy, a annoncé un investissement de plusieurs centaines de millions d’euros pour financer, à l’horizon 2023, une gigantesque opération confiée à l’architecte-urbaniste Jean-Michel Wilmotte.

« Nous voulons réinventer la gare du Nord », confirme Patrick Ropert, le directeur général de Gares & connexions. Les plans sont en cours d’élaboration. Pas question donc à ce stade de lever le voile sur cet ambitieux projet dont la facture exacte n’a pas encore été chiffrée. En revanche, les grandes lignes du projet qui devraient être présentées en juin ou à la rentrée se dessinent déjà. La SNCF avec le concours de la Ville de Paris, prévoit d’agrandir la gare du Nord pour faire face à une croissance attendue du trafic. Pas moins de 750 000 voyageurs y passent déjà chaque jour. L’entreprise publique souhaite aussi créer un grand pôle en reliant la gare du Nord à sa voisine de la gare de l’Est.

33 nouvelles boutiques en décembre

La galerie marchande de 4 000 m2 située au sous-sol de la gare du Nord va retrouver des couleurs. 33 boutiques vont s’installer sur un espace comlètement remanié.

« Nous souhaitons offrir une palette la plus large possible de services et de commerces de qualité pour répondre aux besoins de la vie quotidienne de nos voyageurs », explique le directeur de Gares & Connexions Patrick Ropert. Plusieurs candidats sont sur les rangs : Sephora, Hema, Naf Naf, Celio, Yves Rocher, Desigual, Mango, Camaïeu, Jeff de Bruges, Undiz, Kiko, Costa Café, Paul, sous oublier un fleuriste et une supérette Casino. La commercialisation réalisée par la SNCF avec le concours d’Altarea se poursuit. L’ouverture des commerces est prévue début décembre.

En attendant ces transformations d’ampleur et pour répondre aux urgences, la SNCF a lancé fin 2013 un plan de modernisation de la Gare du Nord dont le coût s’élève à 73 M€. Objectif : « Recréer de nouveaux espaces et fluidifier les flux de circulation des voyageurs » résume Patrick Ropert.

La plate-forme TGV comme l’espace Transilien seront réaménagés avec la suppression du grand panneau des départs sous lequel s’attroupaient les voyageurs pour le remplacer par des écrans d’information. La mezzanine Eurostar sera élargie avec l’agrandissement de l’espace pour les douanes françaises et anglaises et le déplacement du salon VIP en vue d’offrir davantage de place à la clientèle. En sous-sol, les quatre quais RER (lignes B et D) et leur galerie marchande seront rénovés d’ici à la fin de l’année. Fin janvier 2016, un restaurant confié au chef réputé Thierry Marx sera créé sur deux niveaux avec terrasse. Un centre d’affaires verra également le jour dès cette année. De nouveaux éclairages seront posés dans la gare.

A l’extérieur, la Ville va revoir son plan de circulation pour faciliter les accès au parking et aux taxis. Le lifting doit s’achever en 2018.

viaLa gare du Nord s’offre un lifting mais prépare sa métamorphose.