Brasserie Barbès

La Brasserie Barbès a ouvert ses portes il y a quelques jours, et offre largement son flanc à la polémique.

LP/Cécile Beaulieu

Ouverture à la mixité du quartier selon les uns, ignoble gentrification selon les autres, même les prix varient selon les sources : 4,50€ le demi de bière ou 8,50€ ?

Capture d’écran 2015-05-26 à 11.04.19

La solution au problème de la bière réside sans doute ici :

(Depuis quand la gentrification est-elle devenue le pire des maux ? Le clin d’oeil de Nicole Feroni ici.)


Alors, pourquoi ne pas simplement se faire sa propre opinion et aller découvrir un lieu inoccupé depuis l’incendie du magasin Vano en 2011, dont l’architecture a été préservée ? Sans oublier que Le Barbès renoue avec la tradition du quartier : voir sur le site Paris-Louxor l’historique très documenté des brasseries Dupont et Rousseau, qui ont largement précédé Tati et Vano au carrefour.

Le café Rousseau en juillet 1955 © Allan Hailstone

C’est bien le but, non d’y aller ?


Capture d’écran 2015-05-26 à 11.25.42L’article le plus équilibré est dans Telerama,

le plus colère est dans les Inrocks.

Entre deux, on peut lire Le Monde,

et surtout l’avis d’Action Barbès qui connaît bien son quartier !

Merci à Maud Van Valen

Brasserie Barbès

2 boulevard Barbès – 75018 Paris

NF