Remi Feraud, Maire du X°, annonce l’évacuation du camp de réfugés du bd de la Chapelle en juin (Public Senat)

squat

L’évacuation du camp de réfugiés du boulevard de la Chapelle (X°- XVIII°) aura « sûrement lieu début juin » a informé Rémi Féraud, maire du X° arrondissement, à condition que toutes les personnes évacuées soient hébergées ensuite.

C’est du moins le préalable indispensable qu’invoque le conseil d’arrondissement du X° dans un vœu adressé à l’Etat en début de semaine, quinze jour après le XVIII° arrondissement. Ça passera demain au Conseil de Paris a précisé Rémi Féraud.

Tous ceux se trouvant sur le campement seront hébergés, a expliqué l’élu socialiste, qu’ils soient demandeurs d’asile ou non. Il faut être à la fois « pragmatique et humain » quitte à aller « au-delà de la loi » a-t-il insisté, puisqu’actuellement, seuls les demandeurs d’asile peuvent bénéficier d’un hébergement.

« La situation a pris une telle proportion qu’il est devenu indispensable que ça ne tarde pas trop » souligne l’élu socialiste qui déplore que « l’Etat a trop tardé ». « On ne peut laisser perdurer aussi longtemps un aussi grand campement, au cœur de la ville, à deux pas de la Gare du Nord », une situation devenue inacceptable pour le maire du X°.

Depuis « quelques semaines », « le campement a doublé, voire triplé de volume » et la situation s’est considérablement dégradée, atteste Rémi Féraud. Aujourd’hui, il est « surpeuplé » et les conditions de vie déjà « difficiles » sont devenues « extrêmement indignes ». D’après France Terre d’Asile,  340 personnes  vivent actuellement sous le métro aérien, « sans accès à l’eau ou à des sanitaires et sans assistance médicale ».

L’été dernier, ils étaient 80. Dès le départ, ils ont alerté les pouvoirs publics sur les risques que cette situation représentait, explique Pierre Henry, président de l’association. Que ce soit pour les personnes se trouvant « sur le site »  ou « sur l’environnement immédiat ». D’après lui, « si le gouvernement avait été de droite, la réponse à la demande d’évacuation et d’hébergement aurait été beaucoup plus forte et plus rapide ».

lire la suite ici sur Public Sénat

Lire aussi :

Dix-huit info

Metronews

Action Barbés

GazetteParis.fr

Blog

La Croix

Le Parisien

Autre