Grève annuelle des équipements sportifs à Paris : l’omerta et le déni

bouéeDans les piscines, dans les gymnases, sur les stades qui dépendent de la Mairie de  Paris, un mouvement de grève erratique continue depuis un an et demi.  Voir Posts sur les « No Play Zones »  et sur  « De pire en pire ». . Les compétitions, les entrainements, l’accès au sport des jeunes et des familles le week-end sont lourdement compromis depuis quatorze mois .

La Mairie qui a vu toutes ses tactiques  de négociation capoter  adopte désormais l’attitude de l’autruche.

Elle n’entend rien. Elle ne voit rien. Elle ne dit rien. La grève n’est donc plus.

Un profond silence relayé par l’opposition qui à part de vagues hoquets ne dit rien non plus, ne voit rien, n’entend rien. Comme les médias traditionnels  n’accordent aucun intérêt à ces questions subalternes,  l’opération « silence le sport municipal  coule » peut se jouer en vase clos.

A croire tout de même que tous ces élus ne pratiquent  jamais le moindre sport. Ou seulement dans des  clubs privés de remise en forme ou des saunas.

Un tel déni alors qu’une majorité d’élus de la Mairie  fait monter en puissance la sono et ses engagements budgétaires sur sa candidature aux JO est tout de même assez choquant.

Pour le Sport Cola Cola , toutes les énergies sont mobilisées.  Pour le sport des particuliers et des associations sportives, c’est, semble-t-il,  le plus pur désintérêt.

En cherchant une prise de parole récente  du préposé au sport à la Mairie de Paris, l’adjoint de Anne Hidalgo Jean-François Martins, on fait choux blanc.

L’adjoint Modem  ou radical de gauche ou quelque chose comme ça semble, préférer communiquer avec lui-même. Comme si cette grève ne le concernait pas.

Jean Françoi Martins, Adjoint au Sport à la Mairie de Paris

Jean-François MARTINS, chargé de toutes les questions relatives au sport et au tourisme à la Mairie de Paris son email : jean-francois.martins@paris.fr

Et puis en cherchant encore, on tombe sur la lettre de mission d’Anne Hidalgo  rédigée en 2014 concernant le Sport dans la capitale .

Au vu du nombre d’établissements qui ferment le dimanche, ou le jeudi ou le samedi sans crier gare,  la lecture des travaux d’Hercule  ordonnés par Madame la Maire fera  plutôt  sourire ceux  qui trouvent porte close le matin à 7hs  devant leur  piscine municipale , ou Dimanche  au stade en allant faire leur  Match.

Quelques extraits des plans quinquennaux sportifs  programmés l’année dernière et dont on serait curieux de savoir où  ils en sont. 

S’agissant de vos objectifs pour 2014, je souhaite en effet que l’élargissement des créneaux du soir dans les équipements sportifs soit une priorité. Il conviendra d’atteindre cet objectif pour 10 à 15 équipements dès la rentrée sportive de septembre prochain. A cet effet, je vous demande de me faire des propositions pour confier la gestion des créneaux en soirée, à des associations. Le bilan en fin de saison prochaine constituera une base de travail significative pour une montée en charge progressive en 2015 et 2016.

Le volet « sport aquatique » que vous me soumettez est en phase avec mes engagements envers les parisiens et le mouvement sportif. Je retiens votre objectif de soumettre au Conseil de Paris avant la fin de l’année 2014 un plan d’investissement « Nager à Paris » et dès la rentrée prochaine, une nouvelle politique aquatique pour concilier les différentes attentes du public. /…/ D’ici à 3 ans, vous me proposez l’ouverture des équipements sportifs appartenant aux établissements scolaires les soirs et les week-ends afin d’améliorer l’offre sur l’ensemble du territoire parisien. Je souhaite sur ce sujet que vous étudiez, en concertation avec l’adjointe chargé des affaires scolaires, le type de convention qu’il conviendra d’établir avec les établissements scolaires et la Ville en veillant aux contraintes budgétaires qui sont les nôtres.

Pour y répondre, il convient de penser l’espace public comme de nouveaux espaces de libertés pour toutes les pratiques. En partenariat avec vos collègues adjoints concernés – urbanisme, transports, espaces verts – vous me proposerez le lancement d’un appel à projet pour disposer d’un panel d’installations sportives innovantes, durables ou éphémères, adaptées à l’urbanité. Ce panel sera à réaliser avec les designers, les sportifs et l’industrie du sport à Paris.

Pour vos actions à long terme, il conviendra en effet de franchir un cap en proposant une offre sportive libre pour les familles dans un site sportif le dimanche et dans chaque arrondissement.(sic)

Guillaume Malaurie