Vélo : l’effet « angle mort » tue encore (Le Parisien)

angle_mort

Le drame s’est joué en quelques secondes, à 9 heures ce lundi matin, sur un petit carrefour du IXe arrondissement. Une femme de 35 ans qui venait de décrocher un Vélib’ à la station de la rue de Douai a été happée par un camion de chantier quelques mètres plus loin.

Ecrasée sous les roues arrière du poids lourd, elle n’a pas survécu à ses blessures.

La cycliste tout comme le chauffeur du petit camion-benne immatriculé dans le Val-d’Oise tournaient sur leur droite pour s’engager dans la rue de Bruxelles. Selon les premières constatations, la jeune femme à Vélib’ se trouvait sur la droite du poids lourd au moment du choc. Quasi invisible depuis la cabine du camionneur, elle pourrait avoir été victime de l’effet « angle mort », première cause des accidents graves à vélo dans la capitale.

Le dépistage d’alcoolémie du chauffeur s’est révélé négatif. Selon un témoin, il aurait entamé son virage en franchissant un feu déjà à l’orange. Cet élément n’a pas été confirmé par le STJA (service de traitement judiciaire des accidents) qui a été chargé de l’enquête.

Ce terrible accident porte à quatre le nombre de cyclistes tués dans la capitale depuis le début de l’année. Soit déjà un de plus que durant l’ensemble de 2014. Les associations cyclistes rappellent cependant que ces drames restent très rares à Paris.

3 morts et 709 blessés l’an dernier

Depuis le lancement à succès de Vélib’ (qui a fêté ses 8 ans cet été en franchissant la barre des 250 millions de locations !), la pratique du vélo a en effet été multipliée par trois à Paris.Dans le même temps, le nombre d’accidents impliquant des cyclistes est lui resté relativement stable (5 tués et 635 blessés en 2008 ; 3 tués et 709 blessés en 2014). /…/

La Suite ICI