Le « Corset Claverie » et les « vastes salons » du 234 Fbg St Martin ( L’illustration)

LE « CORSET  CLAVERIE » RÉALISE ENFIN « L’IDÉAL DU CORSET »  ( Extrait de la Revue l’Illustration) 

( Suite teasing sur Ets A.Claverie ici et et encore sans oublier ici )

( Et ici-même cet article de 1901) Et pour en savoir plus sur les Corsets ou du moins la vision que l’on avait des corsets au début du XX° siècle,  télécharger sur Gallica  « Pour être belle »

222570_500211946665308_702432500_n

Photo prélevée sur la Page Facebook de « Mademoiselle Claverie »

Que n’a-t-on dit contre le Corset ? Il triomphe aujourd’hui des ostracismes surannés, grâce aux créations de M. A. Claverie le grand spécialiste de l’anatomie féminine. De l’avis de tout le corps médical, il est le premier et le seul à avoir constitué une véritable science du « dessous ».

Document mis à disposition par Jeannine Chrstophe

Document ( 1896) mis à disposition par Jeannine Chrstophe

Usine+de+tissus+élastiques+Claverie,+puis+Boos,+puis+magasin+de+commerce,+actuellement+bureaux,+logements+et+centre+de+recherche+et+de+développement+le+Coq+Sportif

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Le secret de sa perfection précise et méthodique réside tout entier dans sa coupe rigoureusement anatomique, et dans l’art avec lequel il est adapté exactement aux exigences particulières. Le « Corset Claverie », toujours fait sur mesure, est un soutien discret qui s’assouplit aux formes, laisse aux organes toute la liberté qu’ils réclament en se prêtant de bonne grâce à tous les mouvements du corps.

374510_508150725871430_1746964027_n

Document prélevé sur la page Facebook de Mlle Claverie

C’est une gaine exquise de douceur et de grâce. Elle met en relief les avantages naturels de la femme, tout en donnant à son buste cette correction de lignes, cet équilibre savant permettant à la beauté de s’épanouir librement dans la plénitude de ses charmes. Sur cet ajustement parfait, sur ce miracle d’esthétique, les couturiers pourront jeter toutes les robes qu’il leur plaira, elles s’y déploieront avec d’autant plus de grâce qu’aucun plissement du dessous n’en viendra contrarier la chute harmonieuse.

claverie-lingerie-1928-corset-hprints-com

Documents mis à disposition par Jeannine Chrstophe

Documents mis à disposition par Jeannine Chrstophe

Et, ce qui achève de caractériser et de placer au-dessus de tous le «Corset Claverie», c’est le goût raffiné avec lequel sont assortis les garnitures et les ornements : chaque détail du chatoyant dessous est fleuri d’élégance.

Juin 1907 . http://www.fredpody.com/sitefp/p5galeb/fem05.htm

Juin 1907 in « Femina » Publications Pierre Lafitte & Cie Paris. 9, avenue de l’Opéra. . http://www.fredpody.com/sitefp/p5galeb/fem05.htm

C’est la pure merveille du chic le plus parisien, c’est le dernier cri de la grande mode et nos lectrices nous sauront gré d’avoir pu reproduire dans cette page trois des plus heureuses et des plus utiles créations du maître par excellence du corset.

Capture d’écran 2015-09-01 à 18.17.51

Publicité dans publication d’une Fraternelle des commerçants de paris en 1918 : « Annuaire de l’Union fraternelle du commerce et de l’industrie »

Une visite s’impose à toutes les Dames soucieuses de leur Santé et de leur « Beauté : Les vastes Salons de M. Claverie 234, Faubourg Saint-Martin (à l’angle de la rue Lafayette) à Paris viennent de subir des agrandissements considérables et c’est dans un ravissant décor du plus pur Empire que nos lectrices pourront admirer les merveilleux modèles qui garnissent, en l’égayant de leurs nuances aussi variées que riches, et Eden féminin, véritable « Temple du Corset ».

Le magnifique album de corsets (Édition IV°), contenant les toutes dernières créations de la mode actuelle, sera envoyé gracieusement à toutes les lectrices de L’Illustration qui en feront la demande à: M. A. Claverie, corsetier, 234, Faubourg Saint-Martin, Paris.

Extrait de L’Illustration (début du xxe siècle).

PS. Signalons que Charles  Claverie, grand expert des dessous, faisait feu de tous bois si l’on en croit cette note concernant  les productions  de l’usine Claverie  à Romilly sur seine :

« L’usine de Romilly-sur-Seine (Aube)
L’entreprise paraît alors au sommet de sa gloire. Elle multiplie les publicités dans la presse, participe à de nombreuses expositions, et diffuse ses produits à travers un important réseau commercial comprenant des succursales en province comme à l’étranger et des comptoirs en Afrique du Nord.

Elle vend une gamme assez large, qui va jusqu’aux « appareils spéciaux en caoutchouc et baudruche pour l’usage intime et secret de l’homme et de la femme ».

A la même époque, en 1900, son patron Charles Delbrel-Claverie s’offre une somptueuse résidence secondaire en Dordogne : les Milandes, un château Renaissance à Castelnaud-la-Chapelle. L’argent des corsets lui permet d’y effectuer de gigantesques travaux pour restaurer les bâtiments, construire de nouvelles tours, un chai, une ferme, créer un jardin à la française, etc.

Entre Paris et l’Aube, « la firme occupe 225 ouvriers et 75 employés » en 1911, indique une présentation rédigée à l’occasion de l’exposition internationale de Turin, avec cette précision: « elle a créé une société de secours mutuels et de retraites pour ses ouvriers ».

Dans les années 1920, Claverie dispose aussi d’un deuxième atelier parisien, situé 14 rue Alexandre Parodi, tout à côté du siège historique.

Mais la mort de Charles Claverie en 1914 puis la crise des années 1930 portent visiblement préjudice à l’entreprise. La marque semble s’évanouir à la fin des années 1930.

Quant au château des Mirandes, il est revendu par la veuve de Charles Claverie en 1932 et arrive en 1947 entre les mains d’une ancienne cliente de la maison: Joséphine Baker »