Le X° qui se gondole : Sophia Aram au « Palais des glaces » et Anne Roumanoff à « L’Alhambra » (Le Monde)

sophia-aram_142464_wideSophia Aram et Anne Roumanoff n’ont pas grand chose en commun hormis d’avoir répondu aux sirènes de la télévision avant de se cogner à l’autel de l’audimat. Rappelez-vous, « Jusqu’ici tout va bien » et « Roumanoff et les garçons » sur France 2, deux « accidents industriels », comme le résume le milieu médiatique, qu’elles ont préféré faire oublier en remontant sur scène, leur vrai métier. En cette rentrée, Sophia Aram et Anne Roumanoff sont parmi les premières humoristes à présenter leur nouveau spectacle sur les planches parisiennes.

ce9d4579436fefe7d463370bf8843aa9_w194Chacune à leur manière, elles nous racontent les tensions de la société française. Une société inquiète et divisée pour l’une, larguée et râleuse pour l’autre. La comparaison entre ces deux one-woman-show s’arrête à leur volonté d’améliorer le « vivre ensemble » et à la sincérité de leurs propos. Pour le reste, Anne Roumanoff se veut compréhensive et consensuelle quand Sophia Aram assume, avec un certain courage, d’être clivante.

Allez, je vous entends déjà parier que « Le Monde » aura forcément une préférence pour Sophia Aram, la « gauchiste » label France Inter. Je le croyais aussi, gardant un très bon souvenir de son précédent spectacle « Crise de foi » qui mettait dos à dos les trois religions monothéistes, et n’ayant jamais été emballée par l’humour de comptoir d’Anne Roumanoff. Mais les choses sont plus compliquées que cela….

Sophia Aram dans « Le fond de l’air effraie », jusqu’au 2 janvier, du mardi au samedi à 20 heures au Palais des Glaces, 37, rue du Faubourg du Temple, 75010 Paris. Durée: 1h30. Tarifs: de 19 à 36 euros. 

Anne Roumanoff dans « Aimons-nous les uns les autres », jusqu’au 31 décembre, du mardi au samedi à 21 heures et le dimanche à 17 heures à l’Alhambra, 21, rue Yves Toudic, 75010 Paris. Durée: 1h30. Tarifs: de 28, 50 à 45,50 euros.

LA SUITE