Birgades vertes contre nuisances nocturnes (Le Parisien)

couv-canal_0Dépasser l’interminable opposition entre fêtards et riverains. C’est l’un des objectifs du conseil parisien de la nuit, lancé fin 2014, qui réunissait ce mercredi soir sa seconde assemblée plénière. Prévention, médiation mais aussi promotion de la vitalité nocturne de la capitale : plusieurs annonces ont été faites par le conseiller de Paris (PS) délégué à la nuit Frédéric Hocquard.

Des capteurs de bruit chez les habitants. Installées au cas par cas, ces sondes fourniront des données « objectives » lorsque des conflits opposent établissements et riverains. Les capteurs pourront différencier les types de nuisances : voitures, musique, discussions. Des mesures seront aussi faites sur la voie publique.

« C’est un outil opérationnel pour faire de la médiation, souligne Frédéric Hocquard. On pourrait ainsi demander aux bars de ne plus sonoriser les terrasses après 22 heures et de rentrer chaises et tables après minuit. » Par ailleurs, deux instances locales de concertation seront créées avant décembre dans les Xe et XIe où se concentrent de nombreux bars.
Des brigades sur les lieux de fête. La Ville travaille à la création de brigades vertes qui regrouperaient tous les agents habilités à verbaliser (propreté, espaces verts, sécurité). Celles-ci pourraient bientôt mener des patrouilles nocturnes (déjà expérimentées dans le XIe) sur les sites sensibles : canal Saint-Martin (Xe), berges de Seine (XIIIe). Ces agents pourront s’appuyer sur une charte parisienne de la vie nocturne qui rappellera notamment les réglementations en vigueur.
Des campagnes contre l’alcoolisation massive. En partenariat avec l’Etat et la région, la Ville lancera dès l’an prochain dans les lieux publics, les lycées et les facs une campagne contre l’alcoolisation massive des jeunes. La mairie entend également lutter contre le harcèlement dont sont victimes les femmes dans les lieux festifs.

/…/

LA SUITE ICI