Le « Glucks » du Faubourg Poissonnière

ELE5f2c16_p201511100245501André Glucksmann que nous appelions tous « Glucks » était notre voisin dans le « Poiss ». Un voisin adorable, gentil, discret qui participait à tous nos pots de cour et avec qui nous avions des discussions passionnées sur tous les sujets.

Grâce à lui, dans les années 80, nous avons pu virer les voitures et fleurir notre cour, lieu de toutes les rencontres, de tous les projets, de tous les combats. Nous avons vu grandir Raphaël.

Nous  avons vu arriver des dizaines de réfugiés comme des dizaines d’intellos dans notre immeuble cosmopolite, une vraie grande famille où nous conservions tous le sens de l’hospitalité, de la solidarité, du goût de l’autre, de l’humanité tout simplement.
Glucks, tout notre immeuble est triste de t’avoir perdu, nous pensons à Francoise et à Raphaël mais tu nous lègues de vraies valeurs que nous conserverons.

Chantal Goldstein