Devant le « Petit Cambodge » et le « Carillon » , le sang, le silence et les bougies

Ce samedi vers 10hs à l’angle de la Rue Bichat, de la la rue Alibert et de la rue Marie-Louise (75010). Les mines sont graves, recueillies , une jeune femme étouffe un sanglot,  devant les petits autels aux pieds du’ Petit Cambodge » du « Carillon  » et  de la pizzeria.

Sur le sol du sable qui ne masque pas le sang .

Entre le « Petit Cambodge » dont le rideau est baissé et le Franprix, un drapeau français flotte. Un grand silence malgré les équipes TV de Chaines étrangères qui tournent.

On a du mal à comprendre comment une seule équipe aurait à la fois attaqué ici et dans les lieux de massacre du XI° qui sont tout de même à cinq à spet bonnes minutes à pied.

GM

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Guillaume Malaurie