Un accident grave de plus autour de l’Axe La Fayette

IMG_4785.JPG

Tous les carrefours  – au sens large –  de Magenta à Stalingrad  sur l’axe La Fayette sont, comme le rappelle régulièrement Tous Les X°,   accidentogènes .

60 accidents par an. Vous avez bien lu : 60 accidents par an dans l’indifférence générale.

Ni les services de la voirie, ni  la Mairie du X°,  ne prennent la question au sérieux , et ce depuis des années, y compris lorsque les carrefours sont situés à proximité de  nombreuses écoles.

C’est le cas du Carrefour avec la rue  du Fbg St Martin mais aussi avec la rue du Château Landon.

Cette fois, c’est à l’angle de la rue Louis Blanc et du Faubourg St Martin qu’ a eu lieu un accident grave ;e 30 octobre au matin.  L’accident n’a pu être filmé puisqu’il n’existe qu’une seule caméra pour tout le carrefour La Fayette/ Fbg St Martin  et qui n’est orientée  que dans un seul sens.

Su ce tronçon – entre Louis Blanc et Château Landon- , la rue du Faubourg Saint Martin est  particulièrement dangereuse notamment  à la hauteur du  passage « protégé » devant le marchand de fleurs qui n’est pas équipé d’un feu.

Des élus avaient  bien demandé par le passé l’installation d’un feu. Sans effet.

Encore une fois, Tous les X° appelle à une étude  puis à une refonte progressive  de tous ces carrefours au sens large  le long  et autour de la rue La Fayette pour civiliser les rapports entre piétons, voitures et 2Roues moteur.

Ce travail a été fait sur la Rue La Fayette de Magenta à Cadet avec des résultats d’ailleurs mitigés mais aussi  dans le  prolongement de La rue Fayette sur la  rue Jean Jaurès.

Sur la partie Magenta/Stalingrad,  en revanche, rien ou peu s’en faut alors que cette section est très roulante et permet des accélérations  et des excès de vitesse . Les feux rouges  sont si courts que les personnes âgées et les parents  avec enfants en bas âge  sont particulièrement exposés.

Faut-il attendre un accident spectaculaire pour que les élus  et les services de la voirie bougent le petit  doigt ? La réponse est oui.

Guillaume Malaurie