Le message de Rémi Féraud aux habitants du 10e

Fluctuat nec mergitur

Madame, Monsieur, Chers concitoyens du 10e,

Moins d’un an après les attaques contre Charlie Hebdo, l’Hyper Casher et une policière de Montrouge, notre pays et notre ville ont une nouvelle fois été frappés par des attentats barbares d’une effroyable violence. Avec le Stade de France, ce sont nos quartiers populaires et cosmopolites du 10e et du 11e arrondissements, notre jeunesse, notre mode de vie qui étaient visés par les terroristes envoyés par Daech.

Nos premières pensées vont aux victimes, aux femmes et aux hommes que la barbarie a fauchés. Au nom de toute l’équipe municipale, j’adresse mes plus sincères condoléances aux familles des victimes et à leurs proches et mes souhaits de rétablissement à tous les blessés.

Paris est en deuil, le 10e est en deuil, et je sais que tous les Parisiens, tous les habitants de nos quartiers si vivants, si généreux, partagent la souffrance de ceux qui ont été directement affectés et sont solidaires des autres villes du monde frappées par le terrorisme.

Je tiens à saluer l’immense professionnalisme et la réactivité des forces de sécurité et des services de secours, de celles et ceux qui nous protègent depuis les attaques et qui ont pris en charge les blessés. Je salue aussi les commerçants des quartiers touchés qui ont mis à l’abri leurs clients et ont apporté les premiers soins, à commencer par les équipes du Carillon et du Petit Cambodge.

Les services de la Ville sont aux côtés de ceux de l’Etat pour mettre en oeuvre toutes les mesures de sécurité et d’urgence prises par les autorités. Mon équipe et moi-même sommes en contact permanent avec la Maire de Paris Anne Hidalgo et ses adjoints, avec le Préfet de Police, avec le commissariat du 10e. La mobilisation est exceptionnelle pour que les Parisiens puissent continuer à vivre et à sortir. Le risque terroriste reste très élevé mais je sais que tout est mis en oeuvre pour y faire face le plus efficacement possible dans le cadre de l’état d’urgence décidé par le Président de la République et approuvé par le Parlement.

A Paris, dans notre arrondissement, dans ce quartier si attachant autour des rues Alibert et Bichat, nous saurons garder et honorer ensemble la mémoire des victimes. Mais notre volonté de vivre, nos valeurs, cette liberté si chèrement obtenue et si précieuse, nul ne pourra jamais nous les arracher. Dans l’épreuve Paris est unie, Paris est debout, et notre 10e arrondissement, s’il est profondément atteint, reste fort et solidaire.

Ensemble, nous défendrons la République, la démocratie et la liberté !

Bien fidèlement à vous,

Rémi Féraud
Maire du 10e arrondissement

Source : Mairie du 10e – Message de Rémi Féraud