Portraits de Métro-Rer (Small Things)

 

 

 

C’est au bar « Le Kibélé », dans le 10ème arrondissement de Paris, que l’artiste Cindy Nikolic nous invite à découvrir ses dernières peintures, dans le cadre de l’exposition Deutéranopie.

 

Ses créations nous invitent à contempler quelques portraits, issus de ses pérégrinations dans le métro et le RER.

 

La plupart sont de parfaits inconnus qui sont croqués dans cet instant de flottement, ou de réflexion, pendant que nous prenons les transports./…/
Les visages émaciés affichent un air blafard sous la lumière des néons,  ce qui peut nous confronter à notre peur primaire des transports en commun. Mais les regards sont toujours chaleureux, nous apprenant à surmonter notre méfiance. /…/

 

Certains tableaux de la série Deutéranopie peuvent faire peur, comme celui de cet homme au regard qui fixe les rails face à lui. Les couleurs en elles-mêmes peuvent déstabiliser. Mais ce serait superficiel de s’arrêter à ça.

 

On peut rire devant un homme profondément assoupi dans son siège, apercevoir une femme qui regarde par la fenêtre, ou éprouver de la tendresse pour un clown./…/
La série Deutéranopie a un air à la fois de bande dessinée et de Samuel Beckett devant ces personnages en attente.

 

L’ article entier, c’est ICI

 

« Kibélé », 12 rue de l’Échiquier, Paris 75010.,  Jusqu’au 16 décembre