À Paris, l’enfer est glacé pour les migrants afghans du Xe arrondissement, via VICE News

Des dizaines de migrants, pour la plupart afghans, dorment par terre dans le froid près de la gare de l’Est à Paris, sous les arcades d’un immeuble résidentiel. Si la situation dure depuis des années, elle s’est fortement aggravée ces derniers mois.

Lucie Aubourg / Vice News

Lucie Aubourg / Vice News

Ils sont une petite centaine, alignés les uns à côté des autres sur des dizaines de mètres, le long des murs d’une cour carrée, en plein coeur de Paris. Allongés dans leurs sacs de couchage, on n’aperçoit que leur tête qui dépasse. Il fait quatre degrés ce mercredi soir à Paris. Nous sommes mi-décembre.

Plusieurs mois après les évacuations médiatiques de plusieurs camps de fortune à Paris, des migrants passent toujours leurs nuits dans les rues de la capitale.

Lucie Aubourg / VICE News

Lucie Aubourg / VICE News

La grande majorité des migrants qui dorment sous les arcades de la place Raoul Follereau, près de la gare de l’Est dans le Xe arrondissement parisien, sont des Afghans. Cette place, entourée d’immeubles résidentiels de 6 ou 8 étages, est depuis longtemps un refuge pour les exilés, car elle est peu passante et ses arcades offrent un abri aux dormeurs. Mais depuis quelques mois, ils sont particulièrement nombreux.

Lire la suite de l’article de Lucie Aubourg sur VICE News


 

Voir aussi la rétrospective de nos posts ici :

CAMP DE RÉFUGIÉS DE LA PLACE RAOUL FOLLEREAU : QUAND LES ÉLUS DÉBATTENT

PLACE RAOUL FOLLEREAU : CE QUE DEMANDE LE CONSEIL DE QUARTIER

CAMP DE RÉFUGIÉS DE LA PLACE RAOUL FOLLEREAU : L’APPEL D’UN RÉSIDENT

CONSEIL DE QUARTIER GRANGE AUX BELLES – TERRAGE : VOEU POUR LES EXILÉS AU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT

CONSEIL DE QUARTIER GRANGE AUX BELLES – TERRAGE : COMPTE RENDU DU 2 JUILLET