Rue de l’Orillon : pseudo pharmacienne depuis 2012 (20Minutes)

pharmacie.jpg

Une malversation peut en cacher une autre. Comme l’a révélé Le Parisien ce mardi, Marie-Christiane Ho, qui officiait depuis 2012 dans la pharmacie de l’Orillon (XI° limite X°), avait de la ressource en matière de filouterie.

C’est en octobre 2013 que la PJ ouvre d’abord une enquête pour escroquerie à l’Assurance maladie. La Caisse Primaire d’assurance maladie (CPAM) de Paris avait en effet remarqué des agissements douteux de la part de cette femme, qui se dit pharmacienne depuis 1998 et qui exerçait en fait sans diplôme depuis au moins 2008.

Les investigations ont alors montré que les remboursements versés à l’officine de Marie-Christiane Ho, près seulement un an d’activité « sont apparus hors norme », confie un proche du dossier au Parisien.

/…/

Au total, une dizaine de médecins généralistes et spécialistes ont été victimes de ces pratiques. Le préjudice total pour la Sécu atteignait le chiffre record de 1,4 million d’Euros. Condamnée pour ces faits le 10 décembre par le tribunal correctionnel, l’affaire ne s’arrête pourtant pas là.

Alertée par les soupçons qui planent sur la pharmacie et sa gérante, l’Autorité régionale de santé (ARS) décide alors de mener sa propre enquête et découvre que Marie-Christiane Ho n’a jamais été docteur en pharmacie.

Son diplôme était lui aussi un faux « particulièrement habile, car en tout point similaire à un diplôme authentique » détaille au Parisien un proche du dossier.

/…/

La semaine dernière, Marie-Christiane Ho ne s’étant pas constituée prisonnière, les forces de l’ordre étaient toujours à sa recherche, en vue de l’incarcérer.

Tout l’article ICI