Quand le canal couvert était ouvert (Jean d’Orbigny)

Quand le Canal était encore entièrement à l’air libre jusqu’à Bastille. A voir sur le Facebook de Jean D’Orbigny ICI

 

10858513_754973971255748_5739516998568841481_n

La couverture du canal en 1907, entre l’avenue de la République (ou plus exactement la rue Rampon) et la rue du Faubourg du Temple

 

 

10805688_754974897922322_6619838735849310435_n

Le boulevard Jules Ferry, une fois le canal recouvert

 

10423805_754975107922301_1872459378721789897_n

A chaque extrémité du boulevard, on a installé une statue.
(au passage, prenez le temps de vous arrêter à la boutique « Le Rêve », tenue par un marchand de chaussures ambulant)

10487531_754977547922057_6423515456781136184_n

Le monument à Charles Floquet (1828-1896 a été réalisé par Jean-Bernard Descomps, et inauguré le 15 mai 1899 entre l’avenue de la République et la rue Rampon.
Vous avez peu de chances de l’avoir jamais vu, car il a été offert, comme bien d’autres, par le régime de Vichy à l’occupant allemand.
Pour participer à l’effort de guerre, il a été fondu en 1942….

10685461_754979361255209_5276797024131412258_n

Depuis, le boulevard Jules Ferry a trouvé sa place dans la vie des habitants du quartier.
Chaque année, comme ici vers 1930, on y installait la Foire à la Ferraille, dans le prolongement du boulevard Richard Lenoir

10419062_754966507923161_8858501894912873383_n

La couverture du Canal Saint-Martin
«L’invention» du boulevard Jules Ferry

Ouvert en 1825 depuis le bassin de la Villette, le Canal Saint Martin traverse les 10ème et 11ème arrondissement jusqu’à la place de la Bastille, sous laquelle il passe pour rejoindre le port de l’Arsenal, et la Seine.
A l’origine, seuls quelques points de passage, comme la rue du Faubourg du Temple, permettaient de circuler d’un quai à l’autre.
Sous Haussmann, le percement du boulevard du Prince Eugène (aujourd’hui bd Voltaire) avaient nécessité sa couverture de la Bastille à la rue Rampon.
Toutefois, les insurrections de la Révolution de 1848, puis de la Commune en 1871, avaient montré combien le Canal Saint-Martin, cette barrière quasi-naturelle entre deux « rives », avait permis aux insurgés de se défendre efficacement dans le « Bas-Belleville ».
Qui eut alors l’idée de prolonger cette couverture jusqu’à la rue du Faubourg du Temple, je ne le sais.
La couverture du canal et la suppression des quais, furent approuvées par arrêté préfectoral du 27 juillet 1906.
Les travaux commencèrent en 1907, et ce « boulevard » de 245 mètres seulement, à qui on donna le nom de Jules Ferry en 1911, vit le jour en amputant au passage de quelques numéros les quais de Jemmapes et de Valmy.
Un square y fut aménagé en 1924.
Le Canal n’est aujourd’hui découvert, qu’une fois traversée la rue du Faubourg du Temple.
Petit voyage en arrière…

1871n.jpg

Barricade du bas du Faubourg du Temple et de la Fontaine au Roi, 1871

1978703_754971547922657_4209183520758818478_n


Le quai de Jemmapes et le canal découvert.
C’est ici que se situe aujourd’hui le boulevard Jules Ferry

10247249_754972377922574_845473461647913762_n


Le Faubourg du Temple au dessus du Canal Saint-Martin.
On voit à droite le canal encore découvert.

Jukes ferry22527_3523182191713619893_n.jpg


Une vue difficilement imaginable aujourd’hui de ce qui deviendra le boulevard Jules Ferry.
La couverture du canal n’interviendra qu’en 1907.

10805643_754967671256378_4881411974856356532_n

La Révolution de 1848. Le pont au dessus du Canal Saint-Martin face au Faubourg du Temple. On imagine volontiers combien il était difficile alors de déloger les insurgés…