Rue d’Alsace : son hôtel, son jardin, son balcon vert en… 2019 (20Minutes)

 

okko_hotels_gare_de_lest_vue_trains.jpgokko_hotels_gare_de_lest_rue_dalsace.jpg

« Depuis deux ou trois ans, ça se dégrade », s’exclame une riveraine de la rue d’Alsace (10e arrondissement) qui préfère conserver l’anonymat. En bas de ses fenêtres, « ils sont une trentaine, dit-elle, à s’alcooliser, uriner, se bagarrer, tous les jours et tous les soirs », poursuit celle qui a lancé une pétition, en septembre dernier pour demander le « rétablissement de l’ordre public » dans ce quartier situé à mi-chemin entre la Gare du Nord et la Gare de l’Est.

Cette pétition adressée au commissaire de l’arrondissement et au maire, Rémi Féraud, fait notamment état de « problème d’urine », de « tentatives d’effraction », « d’incivilités quotidiennes » et de « seringues usagés ». En récoltant près de 300 signatures d’habitants et de commerçants, une délégation a été reçue par le maire et le commissaire. Depuis, les choses ont quelque peu bougé, selon l’auteur de cette pétition.

« Avant quand j’appelais, la police ne se déplaçait pas. Depuis quelque temps ça s’améliore. Il y a davantage de rondes », reconnait-elle. /…/.

En décembre dernier,la SNCF a donné son feu vert au groupe hôtelier Okko pour construire un établissement quatre étoiles, le long de la rue d’Alsace. Plus précisément, sur les voies de la gare de l’Est. Une coulée verte de 3000 m2 sur le toit de l’hôtel, propriété de la ville de Paris, y sera également installée. « Les travaux de préparation ont débuté sur le site depuis quelques semaines. Les travaux de construction commenceront eux en avril 2017 pour une livraison en 2019 », précise Jean-Marc Butti, chef de ce projet pour Spie Batignolles Immobilier. Le groupe hôtelier s’en félicite.

« C’est un bon emplacement pour une clientèle internationale et nationale en transit. Nous sommes ravis d’apporter un équipement de qualité dans ce quartier et contribuer au renouveau d’une zone de gare en pleine mutation. En s’installant ici nous espérons faire venir la qualité rue d’Alsace, notamment avec des restaurateurs », se réjouit Solenne Devys, directrice produit, pour le groupe Okko hôtels.

« A travers ce projet on espère une prise de conscience des pouvoirs publics. Mais Il faut aussi anticiper cette arrivée », affirme Vincent, autre riverain et membre de l’association Vivre Gares du Nord et Est. Selon lui, « il ne faut pas se rater ». « Nous attendons depuis longtemps une telle initiative dans ce secteur des deux gares qui a pourtant un potentiel énorme. Ce projet représente une lumière mais on ne veut pas s’arrêter là ». Même constat pour Rodolphe, riverain de 44 ans.

« Ce n’est pas un hôtel qui va révolutionner les choses et tout régler mais ça peut faire venir restaurants, des terrasses, des boutiques. Ce quartier doit surtout arrêter d’être délaissé », juge-t-il.

« Cet hôtel va tout changer en termes d’environnement urbain et on espère qu’il déclenche une vraie dynamique. Mais nous ne laisserons pas tomber la rue d’Alsace et nous restons très attentifs à cette rue qui a quoi qu’il arrive besoin d’une présence policière renforcée », explique Rémi Féraud, le maire du 10e arrondissement. Premier mouvement en ce sens, selon lui : Au prochain conseil d’arrondissement, le 14 mars, le quartier sera officiellement classé Vital Quartier afin de « favoriser la diversité commerciale et empêcher la mono activité ».

Desciptifs ICI et ICI

Tout l’article

Lire  ICI ce qu’en disait le Maire du X° Rémi Féraud dans  un  entretien avec Tous les X°