Le Comptoir Général mouille aux Caraïbes

Comme annoncé par le Blog Tous Les X° le 19 février  dernier « Le Comptoir Général va vous faire voyager » , le Comptoir Général a changé son look et sa scénographie.

Jusqu’à Avril, c’est cabotage dans  les Caraïbes.

Voir l’article du Parisien du 11 Mars dernier

1400407_1333469913336952_3767699968035572039_o.jpg

« Ouvert en 2009 au bord du canal Saint-Martin (Xe), le Comptoir général fait peau neuve. Si l’atmosphère de bric-à-brac qui a fait la réputation du lieu demeure, ce café-restaurant installé dans un entrepôt de 800 m2, renouvelle son décor.

1274195_1333468430003767_1938335571700603907_o.jpgLa proue du bateau pirate installé au fond de la salle de bal est incontestablement l’élément phare du nouveau décorum. Tout en bois vieilli et blanchi comme sous l’effet de la moisissure, la coque qui abrite un bar ressemble à une épave plus vraie que nature. Sur le pont, des chaises invitent au farniente face à la mer !

« J’ai voulu changer le décor en faisant appel à l’imaginaire collectif », confie Aurélien Lafon, président du groupe Walt (spécialisé dans la scénographie de boutiques, restaurants et bars) qui a créé cet endroit atypique. Occupé à régler les derniers détails, ce trentenaire en jean tee-shirt plein d’énergie, le clame haut et fort : « Mes deux idoles sont Walt Disney et Spielberg. »
Pas étonnant avec de telles références que le nouveau décor soit très cinématographique. Désormais placé sous le signe des voyages, ce lieu de fête et d’échanges invitera tous les deux mois ses convives à découvrir une nouvelle contrée, à travers ses plats, ses cocktails ou la projection de documentaires : les Caraïbes en mars, l’Inde en mai, le Japon en juillet, les océans en septembre, la Laponie et le Grand Nord en fin d’année…

Fréquenté chaque semaine par 5 000 personnes, le Comptoir général qui revendique un chiffre d’affaires de 4 M€ par an, évolue mais ne change pas de formule pour autant. Dans ces locaux rustiques — d’anciennes écuries qui abritèrent une scierie jusque dans les années 1970 —, tout est à vendre : lampes anciennes, petits meubles Art déco, malles, animaux empaillés, plantes vertes…

Un vrai paradis pour les chineurs ! Selon l’heure de la journée, les clients dégustent un café issu du commerce équitable (2,50 €), un cocktail (à partir de 5 €) ou le plat de la saison Caraïbes à base de morue et de poulet (24 €). Et les plus jeunes dansent jusqu’à deux heures du matin ! « 

Tous les jours, de 11 heures à 2 heures du matin. 80, quai de Jemmapes (Xe). M° République.