La superbe théière en béton du fbg St Martin

Le  bas de la rue du Faubourg St Martin  fut très longtemps parfaitement lugubre.

Le jour, les magasins grossistes. La nuit, le couvre feu et le week-end, le grand silence si ce n’étaient les voitures dont les pétarades résonnent étrangement à cette hauteur.

Depuis quelques mois, la Siemp aidant un peu et le III° pas loin se déversant de plus en plus vers le Nord, des boutiques de  vrais créateurs  ou de simples modeux qui courent derrière  et le cocktail   agrémenté de  spots boustifailles  d »excellence ( La formidable  Caravelle) réaniment  un peu l’endroit.

IMG_5632.JPG

Je vous recommande de frapper d’abord au 12 rue du Faubourg St Martin. L’antre de  Frédérick Gautier (1) qui  tient là son atelier.

IMG_1068-1024x682.jpgssss-1024x612.pngIMG_6647-1024x764.jpg

Là, vous découvrirez  des objets bruts, bluffants et très subtils de porcelaine, faïence, grès ou …céramique de béton.

 

L’objet fétiche de Frédérick Gautier : la  « théière brutaliste », hommage à Le Corbusier,  qui vaut  vraiment le détour et  il y a les mugs et mini mugs a ristretto qui vont avec.

IMG_2346.jpg

Inutile de vous  décrire, faut voir, toucher , goûter un thé dedans. Dedans , rassurez vous, les parois sont vernissées.

Pour acheter les théières  vérifiez  vos arrières bancaires.

Toutes ces pièces sont  numérotées et on se les arrache dans les Grands Hôtels.

Voilà peu elles  étaient exposés à la Péniche  « Louise Catherine » du Corbusier quai d’Austerlitz. Péniche toute de béton flottant.

Gm

(1) Le parcours hybride de Frederick Gautier.

Il assume  pendant plus de vingt ans la direction artistique et le lancement de divers projets culturels (expositions, editions et films).
Il  collabore avec Actes sud lors du lancement de la collection « Papiers » (1987), avec le groupe Pinault pour l’exposition « Frida K » (1992), puis UGC et Studio Canal pour lequel il assure l’accompagnement international de plus 170 films.
Il travaille également les photogrammes de «Inland empire » de David Lynch (2007) pour la Fondation Cartier et la Galerie du Jour Agnès B. Parallèlement, il s’intéresse à la protection de l’agriculture et au développement des espaces « vivriers » à tel point qu’il décide de devenir paysagiste (2009) ; il se lance donc dans des études à l’école nationale supérieure du paysage de Versailles.

IMG_5631.JPGLA PIECE –

12 rue du Faubourg Saint Martin – 75010 Paris

Ouvert de 16h à 20h en semaine et de 12 heures à 20h le week-end.

Sur rendez-vous : 06 10 13 80 71