Un regard sur le campement de Stalingrad (Nerves)

La projection est inévitable. Comme à Calais, comme à Grande-Synthe, comme à Kilis. La question nous traverse l’esprit, à chaque rendez-vous pris dans un camp. Comment aurions-nous fait, à leur âge, pour partir et parvenir jusqu’ici ? À seize ans, quelques fois moins, s’en aller, tout lâcher, resister, accuser le coup, les encaisser. A chaque interrogation, le même constat, les mêmes images, les mêmes regards. Les mêmes échecs. Hier mille, aujourd’hui quatre cent vingt. Demain, évacués, puis réinstallés, sans cesse reviendront ces scènes, tant que l’indifférence sera. Changeons nos regards sur le camp de Stalingrad.

Tout le reportage photographique > PORTRAITS – FAIRE BOUGER LES REGARDS SUR STALINGRAD


La rédaction de Nerves est composée des observateurs de l’Agence Regard. Spécialisé dans les domaines de l’édition, de la finance, de l’humanitaire, des nouvelles technologie et du photo reportage, l’Agence Regard publie quotidiennement une information claire et précise au service du changement.