Aminata la rebelle a gagné (Le Parisien)

Capture d’écran 2016-06-19 à 14.24.23.png

 

« Pourquoi aurait-elle utilisé sciemment un faux passeport pour obtenir un titre de séjour, alors qu’elle était couverte par Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur qui souhaitait la voir sortir de la clandestinité, comme ses collègues ex-employés des ongleries de Château-d’Eau (Xe) ? », s’interroge, ce vendredi, l’avocat d’Aminata Soumaoro.

Menacée d’expulsion, la jeune guinéenne de 22 ans, figure de proue de la révolte des employés des ongleries et tresseurs exploités, en 2014, est sortie soulagée et émue du palais de justice : relaxe totale.

 

/…/

La justice a donc donné raison à la jeune femme, qui sera aux prud’hommes avec les quinze autres ex-employés de la boutique du 57, boulevard de Strasbourg, le 29 juin, pour réclamer leurs salaires impayés. Puis, en correctionnelle, au mois de septembre prochain : leurs anciens gérants comparaîtront pour traite d’êtres humains et quatorze autres infractions.

 

Tout l’article  ICI