Soirée fatale sado-maso (Le Parisien)

 

/…/ 1280px-Paris_boulevard_de_strasbourg.jpg

Samedi, à 22 heures, les policiers sont appelés pour un décès dans un bel immeuble haussmannien du boulevard de Strasbourg (Xe). Dans l’appartement, ils découvrent la victime « en état de raideur cadavérique ». L’homme de 45 ans gît sur son lit, entravé, la tête recouverte d’une cagoule en cuir. Les fonctionnaires remarquent aussi de la cocaïne et du crystal, une puissante méthamphétamine.

L’homme qui a prévenu la police explique aux fonctionnaires qu’il a eu des « rapports sadomasochistes consentis » avec son ami et qu’ils ont aussi consommé de la drogue. Ils se seraient ensuite endormis. Au réveil, il aurait découvert son compagnon mort. Les enquêteurs attendent désormais les résultats des médecins légistes. Le corps a été transféré à l’institut médico-légal (IML) pour y être autopsié.