Ah mon gros rat !

rat_noir_02.jpg

Roulant pas mal en vélo entre le 10° le 2° et le 7°  pour gagner mon pain, j’ai pu observer que la biodiversité parisienne  donne des signes de vitalité très intenses depuis l’été.

Au moins en ce qui concerne les rongeurs. Les gros. Les Gaspards.

Les Rattus norvegicus ou , rats d’égout, ou surmulots, ou rats gris, bruns ou noirs selon le contexte.

Nos amis les rats, donc, ces fidèles commensaux de l’homme, n’hésitent plus à se balader en plein jour au nez et à la barbe des touristes un peu hérissés, des migrants un peu écœurés,  des habitants un peu habitués…

Quelques spots repérés à coups de pédale.

  • 10ième : Terrage où jouent les enfants, rue du Fbg Strasbourg St Denis à la hauteur de la Porte St Denis ( les bestioles surgissent  des gouttières crevées) et un peu avant le carrefour Magenta, prés du square Alban Satragne,  malgré une campagne de dératisation très médiatisée.
  • 2ième arrondissement : sur le périmètre entre  l’arc du Carrousel ,  les Tuileries à proprement parler et le Louvre. Là au milieu des statues déshabillées de Maillol,  les rongeurs vont et viennent, matent les demoiselles, se racontent du La Fontaine    mais créent parfois des franches paniques au milieu des touristes illettrés  couchés sur l’herbe les yeux fermés.
  • 648x415_jardin-carrousel-deux-louvre-rats-osent-sortir-soleil.jpg

    Paris ville ratière : Déjà en 2014  prés du Carrousel…

  • 7ième arrondissement : je décommande également la position assisse ou lascive les yeux  mi clos  dans les romantiques « jardins flottants  » des Berges de la rive gauche rendus aux piétons.  Ces « extensions de la berge sur l’eau avec des aménagements végétalisés et des espaces de détente répartis en 5 îles aux ambiances différentes »  sont en effet particulièrement prisés par les Rattus qui semblent comme chez eux sur ces radeaux.

Cette intense présence des Rattus est tout de même un peu un mystère puisque la grande campagne parisienne de dératisation annuelle de 2016 a eu lieu en avril dernier.

Gm

Petit résumé sur la question rattus à Paris :

Il y aurait quatre rats pour un habitant à Paris et ils n’ont rien à voir avec les gentils rongeurs du « Ratatouille » de Disney ni ceux que l’on voit enroulés tout douillet à l’animalerie. Les rats « libres » de la capitale (surmulots ou rats d’égout) ne sont pas, mais alors pas du tout, les meilleurs amis de l’homme.

Ils rongent tout sur leur passage (bois, cuivre, plomb, aluminium, ardoise…), et peuvent donc être responsables de courts-circuits, d’incendies et de fuites d’eau. Ce sont des athlètes doués : ils nagent, plongent, grimpent, sautent (plus d’un demi-mètre !), creusent…, ont un sens exquis de l’équilibre et possèdent des capacités sensorielles très développées. Bref, ils passent partout – même aux étages les plus élevés d’un immeuble – et comme ils sont rusés et méfiants, ils se font rarement « prendre sur le fait » avant d’être déjà bien installés.

Et c’est bien pour cela que la Ville de Paris organise chaque année une grande campagne de dératisation. Non pas pour éradiquer les rats (ce serait une mission impossible !) mais pour limiter leur prolifération. Car le rat se multiplie rapidement : 3 à 4 portées de 6 à 12 petits sont possibles par an, et cela à partir du tendre âge de 2 mois. Une population de rats « maîtrisée », c’est moins de dégradations préjudiciables et moins de risques sanitaires (les rats sont également vecteurs de maladies, comme la leptospirose, transmissibles à l’homme)

Cette année, la campagne de dératisation du 14 avril au 12 juin 2009 à Paris. Pendant cette période, les propriétaires, gérants ou syndics, les locataires des immeubles à usage d’habitation, de commerces ou d’industries et les propriétaires de terrains non bâtis, « sont tenus de prendre toutes mesures nécessaires, en vue d’assurer la destruction des rats et des souris« . Passée cette période, chacun s’expose à des contraventions (des contrôles seront effectués dès le 13 juin).

Des agents de l’Unité de Prévention des Nuisances Animales (UPNA) procèdent à des enquêtes, indiquent les mesures à prendre et les travaux à effectuer. Pour tout traitement de dératisation consultez Euroclean www.stoprat.fr