Circulation : l’imbroglio de la Gare du Nord (Le Parisien)

Marche arrière toute ! La Ville a décidé de revoir, au moins ponctuellement, sa copie, sur le plan de circulation autour de la gare du Nord. Mis en place à l’été 2015 avec l’ambition affichée de désengorger la plus grande gare d’Europe et d’apaiser la circulation, l’opération s’est révélée désastreuse. Sur certains points.

 

Tout au moins a-t-elle déclenché un tonnerre de protestations parmi les riverains de la rue de Compiègne, transformée jour et nuit en « dépose-minute » pour les VTC dans un concert de klaxons interrompu, et congestionnée par des embouteillages permanents. 7c981144-a9b8-11e6-abbf-410ec724c1c4_1.jpg

En cause, selon les détracteurs : « une signalisation illisible, la piétonnisation partielle de la rue de Dunkerque » (NDLR : voir infographie), et le manque de civisme des automobilistes, qui, au lieu d’utiliser le dépose-minute gratuit mis en place dans le parking souterrain de la gare du Nord, préfèrent se garer au beau milieu de la rue de Compiègne.

Répondant à un vœu défendu par Deborah Pawlik, élue (LR) du Xe arrondissement, Christophe Najdovski, l’adjoint (EELV) d’Anne Hidalgo en charge des Transports et des Déplacements, a annoncé lors du dernier Conseil de Paris la réouverture à la circulation de chaussée sud de la rue de Dunkerque. Tout en défendant un « bilan positif tiré du plan de circulation », l’élu reconnaît des « nuisances sonores aiguës subies par les habitants de la rue de Compiègne, le stationnement irrégulier de VTC au carrefour avec la rue de Dunkerque et la congestion que génèrent ces comportements dans le secteur./…/

la suite Ici