X° & III° : LE CANDIDAT « RÉPUBLIQUE EN MARCHE » FAIT ÉQUIPE AVEC UNE ÉLUE PS DU X°

La photo de campagne  de « République en Marche  » sur le compte Tweeter de Benjamin Griveaux, : « Très heureux que @EliseFajgeles, élue de terrain et adjointe au Maire du 10ème arrdt ait accepté d’être ma suppléante ! Merci !#circo7505 « 

             

L’offensive « République en Marche » dans la cinquième circonscription  ( III° et X° arrondissement) a marqué un premier point. ( Voir début de la série législatives dans la cinquième circonscription sur Tous les X)

Le candidat macroniste Benjamin Griveaux a en effet convaincu Elise Fajgeles, adjointe au Maire  PS  du X° Remi Féraud et chargée des Transports et de l’Aménagement de l’espace public,  de le rejoindre en qualité de suppléante.

C’est sur le compte  tweeter de Benjamin Griveaux que le campagne a été lancée.

Militante Ps depuis 1990, Elise Fajgeles, se dit elle même  » Social Démocrate » et était politiquement proche  de Manuel Vals dont elle avait rejoint l’équipe de campagne. Voir son compte Tweeter

Au soir du 8 mai, elle ne cachait cependant  pas son enthousiasme pour Emmanuel Macron sur sa page Facebook :

 « J’entends bien le brouhaha ambiant qui va du scepticisme à la défiance. Pour ma part, le message politique que je veux retenir aujourd’hui est celui de notre nouveau président dans ses deux discours inspirants d’hier soir. Grave et lucide devant l’état du pays, il porte un optimisme enthousiasmant et une vision humaniste de la République qui me touche.« 

Elise Fajgeles est  avocate de formation et fonctionnaire au Ministère de la Culture : responsable des carrières et des effectifs des Archives nationales.

C’est donc un ticket  d’origine PS/PS ( Benjamin Griveaux +  Elise Fajgeles)  qui s’attaque au ticket sortant PS/PS (Seybah Dagoma + le Maire du III° Pierre Aidenbaum) .

Il ne faut pas être grand clerc pour prévoir d’autres transhumances   dans les jours et les semaines qui suivent.

D’autant que  Benjamin Griveaux a intérêt à  construire rapidement  une équipe  un peu solide localement s’il veut s’implanter dans le X° et III° sachant que lui-même devrait être pas mal occupé  par ses nouvelles responsabilités nationales.

Il prendrait  en effet après les élections législatives la présidence  du Mouvement  » En Marche » en remplacement de Catherine Barbaroux qui elle-même  remplaçait au pied levé Emmanuel Macron suite à son élection à l’Élysée.

Quoiqu’il en soit, il y aura bien bagarre au premier tour entre quatre candidats se réclamant des différents sensibilités de la Gauche :

Seybah Dagoma ( Ps), Benjamin Griveaux( Ex PS « République en marche »), Julien Bayou ( EELV ), Didier Le Reste (PC).

Oups! En fait cinq !  Layla Yakoub est en effet  candidate France Insoumise depuis décembre dernier.

G9TiId3c.jpeg

Dernière incertitude pour un Ps hier encore  hégémonique localement, le Maire Rémi Feraud qui devait glisser au Sénat pourrait  peut-être rester en poste si Emmanuel Macron conduit sa réforme de réduction du nombre de parlementaires. Vérification faire, Emmanuel Macron a exclu cette hypothèse le 13 Mai suite à une rencontre avec le Président du Sénat. (1)

Triangulaire ou quadrangulaire en vue  avec la candidate LR Déborah Pawlik  dans la course  ?

Toutes les surprises sont désormais envisageables dans cette cinquième  circonscription qui semblait pourtant  acquise au PS pour les siècles des siècles.

Guillaume Malaurie

(1) http://www.bfmtv.com/politique/elections-senatoriales-macron-assure-a-larcher-qu-il-ne-prevoit-pas-de-report-1163101.html