La solution à la crise Autolib

Le Parisien signalait i y a quelques jours, le squat des véhicules par des personnes s’y installant pour quelques heures ou la nuit ; généralement des individus en marge de la société.

Hé bien voilà, qui de la Mairie de Paris ou de Bolloré a eu cette solution imparable : fermer purement et simplement les stations squattées.

 

Rue du fbg St Martin, vue de loin : aucune voiture stationnée

 

Rue du fbg St Martin, de nuit, c’est plus vivant avec les poubelles

 

Rue Secrétan, encore des places de stationnement vides

 

Rue du fbg St Martin : l’explication

« POUR AMÉLIORER VOTRE EXPÉRIENCE CLIENT, VOTRE STATION EST

MOMENTANÉMENT INDISPONIBLE »

En effet, plus de véhicule > plus de squat, mais quid des abonnés Autolib ?

Je n’ai pas exploré toutes les stations du secteur, mais il y en a une près de la gare de l’est, condamnée elle aussi.

Avec mon optimisme inégalable, je suppose que ces fermetures seront très temporaires et qu’une vraie solution sera trouvée rapidement. Si on se place du côté pessimiste en revanche, à la place des abonnés Autolib, je me ferais un sang d’encre et ne tarderais pas à demander réparation  sonnante et trébuchante !

 

Nathalie Fiks